fbpx

Le conte du Banh chung – le gâteau de riz indispensable pendant le Têt au Vietnam

Le Banh Chung est le plat indispensable du Têt au Vietnam ; il incarne les valeurs philosophiques chères au cœur des vietnamiens.

Ce gâteau traditionnel de forme carrée est réalisé avec du riz gluant, du haricot mungo, du porc et des feuilles « dong » (Phrynium placentarium). La confection de ce gâteau demande une grande habileté et une grande patience : la cuisson dure au moins 8h !

L’histoire de ce gâteau apparaît dès la période de la construction de la nation – la dynastie du roi Hung. Le roi avait plusieurs enfants. Une fois le temps venu de choisir son successeur pour monter sur le trône, il a décidé de le faire par un concours de cuisine. Alors que ses frères avaient tous réalisé des plats très luxueux, Lang Lieu, le fils le plus pauvre du roi, lui a préparé deux plats très modestes qui lui étaient venus en rêve. L’un est le « banh day » de forme ronde représentant le ciel, l’autre est le “banh chung » de forme carrée représentant la Terre (selon la croyance cosmographique de l’époque). Réalisés à base d’ingrédients très simples et populaires, ces deux plats symbolisent l’harmonie du Ciel et de la Terre, de l’harmonie mutuelle et de la synergie du peuple. Grâce à cela, Lang Lieu fut nommé roi.

Le banh chung symbolise également la piété et le respect des descendants envers les ancêtres. C’est pour cela qu’il est tendrement placé sur l’autel des ancêtres à l’occasion du Têt.

Depuis, lors du réveillon du Têt, tout le monde se réunit autour d’une grande marmite de Banh Chung. 

Le réveillon est pour nous le moment de l’harmonie entre le monde sur Terre et l’au-delà, une cérémonie au cours de laquelle nous exprimons notre gratitude envers nos ancêtres et souhaitons « Bonheur, Prospérité, Longévité » pour la nouvelle année. 

Le Banh Chung possède ainsi une dimension esthétique, gastronomique mais aussi fortement symbolique.

 

Laisser un commentaire