fbpx

Le voyage du thé 2020

le vOYAGE DU THÉ PRINTEMPS 2020

Ces jours-ci à Hà Giang, Vietnam, la nouvelle production du printemps 2021 s’accélère. Les nouveaux thés s’apprêtent à débarquer en France d’ici la fin du mois. Mais je ne peux pas y retourner cette année à cause cette crise sanitaire.

Beaucoup de nostalgie au voyage du thé chaque printemps, j’ai eu la motivation à trier mille photos de mon voyage 2020. Voyageons maintenant à travers les photos les plus vivantes.

Depuis ma boutique Trà Art, à Paris, je me souviens du parfum délicat et envoûtant des feuilles de thés fraîches ainsi que des sons vivants dans l’atelier de production de thés au Vietnam  de l’année dernière.

Sur la chemin de recherche des théiers sauvages et centenaires dans la forêt.

J’ai traversé des paysages magnifiques dans les montagnes de Ha Giang, Vietnam . Une beauté absolument à être réservée ! 

Upload Image...

Comme de tradition, le club de dessin est organisé à chaque voyage de thé. C’est l’occasion d’offrir à des enfants de la région de producteurs de thés une expérience artistique et coloré. Les couleurs, les dessins sont des meilleurs moyens, je trouve, de communiquer avec les enfants, de sensibiliser les enfants à préserver leur richesse naturelle et culturelle. La cueillette, et la production de thé existe depuis mille an là-bas, c’est à eux de continuer cette histoire. 

La première étape de la production de notre thé : chercher l’intrus. Le thé sauvage a un honneur exceptionnel, ce qui le rend différent par rapport au thé conventionnel, c’est qu’il contient des cadeaux surprises de la nature : des herbes sauvages, du champignon, des insectes… Ils seront éliminés soigneusement par nos producteurs artisanaux afin de garder de meilleures feuilles de thé. Si jamais vous trouvez un intrus sauvage dans nos thés, veuillez nous excuser et considérez les comme un cadeau supplémentaire de la montagne du Vietnam.

Upload Image...

Ma meilleure expérience de déguster du thé est au milieu de la montagne de Hà Giang. Quoi de mieux que d’infuser du thé avec de l’eau du ruisseau qui nourrit ses propres théiers, en respirant en plein poumon de l’air brumeux des forêts ?

Continuons le voyage avec cette collection des différents insectes tels que des coccinelles, des vers de nos thés de cimes. Nous sommes fiers de contribuer non seulement à offrir une qualité exceptionnelle du thé mais aussi à participer à la préservation de la biodiversité de l’écosystème local. La relation des insestes et des plantes existe avant l’histoire de l’homme. Il faut savoir que les insectes sont indispensable pour créer des thés qui ont de saveurs, car le hormone végétale stimule les réactions des molécules chimiques contre des stress abiotiques (sécheresse, inondation, gel, tempête,..) et biotiques comme les insectes ou champignons, bactéries, virus, insectes,… Ces molécules créent des saveurs particuliers de chaque feuille. Cette relation est win-win pour tout l’ecosystème. Des insectes stimulent les hormones végétales ou phytohormones, qui renforce le système de défense des arbres. Ils sont plus robustes et vivent donc plus longtemps et communique mieux avec le milieu. Ils deviennent ensuite un mur défensif pour toute l’écosystème. Les insects, quant à eux, dans la permaculture, vivent en harmonie avec le milieu, sont bien nourris, qui sont aussi les sources de l’alimentation des prédateurs de la régions.

Laisser un commentaire